Le Haidong Gumdo

gumdo2

C’est un art martial centré sur la pratique du sabre. C’est un travail de méditation, de respiration, phases de combat, enchainements codifiés, coupe sur divers supports (papier, bougies…) formes chorégraphiées et pour les plus experts, pratique à deux sabres et techniques à mains nues.

Les techniques sont inspirées du tigre, animal emblématique de la Corée.

Le nom “Haidong Gumdo” fait référence à l’aspect géographique de la péninsule coréenne.

HAI = La mer et le soleil

DONG = l’Est et le soleil (plus précisément à l’énergie de la lumière dégagée par le soleil).

GUM = Epée, sabre

DO = traduit une approche physique et mentale construisant une personnalité forte, en un mot, La Voie.

Son principe : exécuter la Justice avec l’épée de la lumière aussi majestueuse et étincelante que les rayons du soleil qui illuminent la mer à l’est.

  • Un peu d’histoire ….

C’est en 1961, dans les montagnes de Kwan Oct (Temple de Chen In) que le président Kim Jeong Ho reçut d’un moine l’enseignement de techniques martiales basées sur la pratique du sabre.

Les bases de cet art martial reposaient sur :

                               – les valeurs patriotiques

                               – l’exécution de la justice

                               – l’élévation intellectuelle et sociale de la personne

Plus tard le Maitre Kim Jeong Ho reçut l’autorisation de codifier cet art et de le transmettre. Il entreprit donc de moderniser les techniques pour qu’elles puissent être assimilées du grand public.

  • Quelques repère dans le temps …

24 juillet 1982 : Kim Jeong Ho ouvrit son premier Dojang dans la ville de Anyang.

10 avril 1984 : dans le quartier de Seocho, Kim Jeong Ho fonde la première structure organisée pour diffuser le Haidong Gumdo.

Mai 1984 : Publication du premier livre de Haidong Gumdo intitulé “Hiadong Gumbub GeyRon”

25 novembre 1996 : Création de World Haidong Gumdo Fédération pour assurer la pérennité de cet art.

Juin 1997 : Mise en place des dépôts officiels de propriété dans divers pays du monde par le biais de la Fédération.

  • Les valeurs éducatives :

Physique : amélioration de la santé par le développement harmonieux de toute les parties du corps, augmentation de la souplesse, la correction de l’attitude (colonne vertébrale), contrôle de la respiration, relaxation endurance.

Technique : l’étude des mouvements impose l’étude de l’équilibre, la connaissance et l’utilisation de l’énergie, le développement des reflexes.

Morale : le respect des règles du Mudo, code de morale traditionnel, et l’esprit particulier de protection du groupe permettent d’acquérir les valeurs morales les plus élevés telles que : politesse, modestie, bonté, loyauté, fidélité, honneur, courage et parfaite maitrise de soi.

  • Le matériel  :

Mokgum

En étant débutant on utilise un sabre en bois et l’on fait des exercices comme les coupes de papier ou l’extinction de bougies.

A partir d’un certain niveau on peut s’entrainer avec un sabre en métal dont la lame ne coupe pas.

Ce n’est qu’a la ceinture noire qu’on commence à travailler avec un vrai sabre et couper du bambou ou des ballots de paille.

  • Les différents grades :

Il existe 2 types de grades au Haidong gumdo, les KEUB (ceintures de couleur) et les DAN (ceinture noire et au delà)

thumb

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s